On a toutes quelque chose en nous de Beyoncé

Il y a du Beyoncé en chacune de nous, tu ne trouves pas ?

Non, je ne dis pas ça en l’air.

Même si c’est basé sur une observation complètement subjective, je te le concède.

Mais à chaque moment de nos vies correspond un morceau de Queen B.

Sauf que bon, on n’a pas toutes eu la même part des gênes Knowles à la naissance.

Listen.

La passion amoureuse

Dangerously in love, non ?

On veut toute aimer comme ça. Sans filet.

Aimer de toute son âme, de toutes ses forces.

Et si possible sans se cramer les ailes au briquet d’un connard/crevard/pauvre mec/loser ou juste d’un mec normal mais pas fait pour ta gueule.

Évidemment, B. tombe sur THE Jay Z qui la marie et lui fait un bébé.

Ok, il n’est pas hyper décoratif ou très joli du faciès, mais niveau charisme il se pose là.

Niveau talent aussi.

Qui osera encore dire que les contraires s’attirent ?

Toi tout ce que tu peux faire c’est chanter « I love you, I love you » à tue-tête dans ta voiture.

Et la seule réponse que tu récoltes ce sont les appels de phares des routiers qui ont une vue plongeante sur ta mini-jupette.

Su-per !

Avoue, tu t’es déjà imaginée dans Bonnie and Clyde !

Prendre la route sans destination précise (pas pour aller à Auchan) avec un mec beau et dangereux, grillant des feux rouges (parce que bon ok pour l’aventure ça va, mais la prison tu dis « non »).

All I need in this world of sin…

C’est lui et toi et personne d’autre.

Si j’étais ta meuf, je serais là pour toi si quelqu’un te fait du mal. Même si c’est personne c’est moi.

Think about it.

La transgression

En toi comme en Beyoncé, souvent, deux personnalités s’affrontent.

La faute à l’éducation, aux convenances.

D’un côté la petite fille sage qui fait la fierté de papa et maman.

Le modèle, la référence.

De l’autre, Sacha Fierce.

La Naughty Girl.

Enjôleuse (voire allumeuse), séductrice, l’oeil charbonneux et la jupe fendue jusqu’aux boobs.

Elle rend dingue Usher et le mène par le bout de la brag du nez.

Que celles qui n’a jamais dansé en culotte devant son miroir en faisant valdinguer sa crinière sauvage à s’en dévisser la nuque me lance le premier rouge à lèvres !

Un jour sage, un jour beaucoup moins.

Un jour chaud, un jour froid.

Mais pas comme une tarée de bipolaire.

Avec classe, comme dirait Corneille.

La soumission

Alors là, B. fait fort.

Elle est capable de se mettre aux pieds de son homme sans perdre une once de dignité.

Elle le rend dingue dans Cater to you, en lui promettant de faire tout ce qu’elle peut pour le satisfaire.

Calmez-vous, les chalumeaux, y’a rien de sale, tout est subtil chez Miss Knowles.

Elle lui propose de préparer son plat préféré (le chemin du cœur d’un homme…blablabla…son estomac), lui faire couler un bain, lui délacer ses shoes…

Elle se plie en 4 pour les besoins de son chéri et jamais elle ne se sent rabaissée.

Elle a confiance en elle, en lui.

Elle gère.

C’est normal, c’est la classe.

La résilience

Selon certains sons, B aurait connu des chagrins d’amour.

Brokenhearted Girl.

Comme toi.

Ça semble difficile à croire, hein ?

Mais ça arrive aux meilleures d’entre nous.

Donc Bee chouine « Why don’t you love me » au téléphone en faisant couler élégamment son mascara sur sa petite bouille d’ange.

Elle a des bigoudis sur la tête et reste hot.

Bon toi, c’est plutôt la morve qui dégouline, les yeux de panda et la crampe aux doigts à force d’envoyer des textos désespérés, puis enragés. Puis désespérés.

Mais elle se ressaisit rapidement.

Après tout, elle possède l’argent, la maison, la voiture.

Et puis, c’est qui la Reine ?

« To the left, to the left« .

Elle vire le mec, lui annonce son emplacement dans la seconde.

CHEH.

Et te voilà qui reprend espoir.

En toi, en l’homme, en la Vie.

Tu te dis à nouveau que tout est possible.

#BEffect

Pour prendre un nouvel élan, tu te surprends à fredonner « Me, myself and I » qui devient ton hymne.

Ta devise, ton mantra.

Le féminisme.

Oui, Beyoncé est la nouvelle féministe.

Plus féministe que ces abruties de Femen qui ne savent que brailler en se désapant.

Bee  montre l’exemple.

Elle gère sa carrière, sa vie de femme et de maman.

Le tout avec le sourire et les cheveux bien coiffés.

Bienveillante à l’égard de ses « Girls », elle ne voit pas les autres femmes comme des rivales.

En vrai, si on prononce ce mot devant elle, ça doit la faire sourire.

La meuf a l’égo de Zlatan et plus de pouvoir que les mecs à la tête du Cac 40.

Si un mec n’a pas les c… d’assumer une femme qui assure c’est qu’il ne la mérite pas.

Donc, next.

Beyoncé c’est un peu toutes les femmes de ta vie, en moi réunies.

Who run the world ?

Bow down !

http://www.dailymotion.com/video/x18dgo4_drunk-in-love-official-video-hd-720p_music

Publicités

5 réflexions sur “On a toutes quelque chose en nous de Beyoncé

      1. La phrase sur les contraires
        Est ce qu’ils s’attirent ou pas?
        Tu sais les connards ça aident à se rendre compte de la chance qu’on a d’être avec Mister Big

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s