Blacklist : Peter Pan

A moins que ton prénom ne soit Wendy, que tu aimes te raconter des histoires  et courir après les garçons qui aiment les fées, tu dois absolument éviter  Peter Pan.

Le syndrome du même nom est courant chez les mâles du genre humain. Refus de grandir, rejet du monde adulte et des responsabilités qui vont avec, PP n’a pas les qualités requises pour faire un amoureux digne de ce nom.

Son côté jovial va sans doute te séduire, et ton côté maternel sera sûrement attiré par son sourir enfantin, ses fossettes de coquin.

Mais, sauve-toi vite !

La vie au quotidien avec cet énergumène peut vite tourner au pugilat.

Déjà qui a besoin d’un enfant trentenaire ? Personne !

Il passe son temps à jouer à la console en mangeant des chips, a gardé son job d’étudiant, et continue de déposer des sacs de linge sale chez sa maman.

Quand vous sortez, c’est toujours avec sa bande de potes, les têtes-à-têtes l’ennuient au plus haut point. Il a besoin de ses copains pour passer un bon moment et ne comprend pas pourquoi tu fais la tête à 6h du mat’, sur le clic-clac de son BFF.

Remplir le frigo, faire le réassort de PQ, payer les factures ? Cela lui passe au-dessus du cortex. Il pense sans doute que c’est Clochette qui va chez Monop’ lui prendre ses yaourts préférés. Et que ses chaussettes s’auto-blanchissent par magie.

C’est bien beau de garder son âme d’enfant, mais ce que c’est épuisant un homme sur qui tu ne peux jamais te reposer.

T’aimeras bien voler vers le Pays Imaginaire, juste pour souffler et ne plus sentir le poids des responsabilités qu’il fait peser sur toi. 

Propose-lui un super tour de magie…et disparais ! 

Publicités

#AlloSosso : la femme de mon mec est enceinte. 

Chère Sosso

J’ai rencontré ce type dans le cadre de mon boulot et nous sommes tombés amoureux. Il voulait quitter sa femme mais celle-ci est enceinte. Je sais qu’il serait plus heureux avec moi qu’avec elle. Dois-je lutter ou renoncer ? 

N.  
Ma chère  N., 

J’ai envie de te dire : « Run, baby, Run! ». Non seulement cet homme est pris, mais en plus il va être papa dans quelques mois. 

Tu penses sérieusement qu’il va lâcher une famille pour vivre une aventure amoureuse ? Même si cette histoire semble prometteuse ? Parce que, ok, tu penses aujourd’hui pouvoir être heureuse avec lui, mais tu ne sais pas grand chose à son sujet. Le quotidien, le fait de ne plus frissonner de doute, de ne plus être dans une attente qui peut parfois être excitante, peut changer ta perception de votre relation. 

Ce que je dis, c’est que la distance (physique ou mentale) peut jouer un rôle de cristallisation qui embellit ta vision de votre relation. Mais est-ce que tu te projettes vraiment avec lui ? Est-ce qu’un homme capable de quitter femme enceinte et bébé à venir est le genre d’homme avec qui tu veux construire ta vie ? Niveau fiabilité il y a comme une faiblesse, non ? 

D’autant que la culpabilité peut le rattraper a posteriori et là, il peut soit te laisser sur le carreau pour rentrer au bercail (ce ne serait pas le premier dans ce cas) soit t’en vouloir inconsciemment d’avoir brisé sa famille. (Oui même si cette rupture est de son fait, les voies de l’homme sont impénétrables ). 

L’océan est plein de poissons, laisse celui qui est déjà pris au filet. Et trouve ton Nemo perso. 

Coeur avec les doigts, 

Sosso

#AlloSosso : rompre ou rester ? 

« Chère Sosso, 

Je suis face à un dilemme : quitter ma femme car la vie à deux ne me rend plus heureux ou rester par loyauté parce qu’elle est enceinte? ».

X. 

Cher X, 

Voilà une question à laquelle il est très difficile de répondre de manière tranchée. Surtout quand on ne connaît pas tous les détails. Et même si c’était le cas. 

Premier réflexe : on se dit que l’homme qui abandonne une femme enceinte n’est pas très réglo. Elle est dans une situation où on attend du géniteur qu’il soit aux petits soins.,pour elle et pour l’enfant à venir. 

Mais la vie n’est pas toujours aussi manichéenne. Rester juste pour « faire son devoir », par loyauté ou par peur du qu’en dira-t-on, en 2016, ce n’est plus vraiment d’actualité. 

Est-ce que vraiment votre couple est fini ou c’est justement le fait d’attendre un enfant qui te fait paniquer ? Ou tu la trouves changée car centrée sur elle et la vie qu’elle porte? Cela peut changer la façon de voir/de percevoir la femme de sa vie. 

Ou alors c’est plus profond ? 

Aujourd’hui on veut le bonheur. Quitte à courir derrière lui toute notre vie sans vraiment l’attraper. 

Quitte à s’épuiser dans cette quête sans fin. 

Quitte à recommencer éternellement les mêmes erreurs, les mêmes lassitudes, les mêmes impatiences. 

Si tu es malheureux avec elle, si vraiment la vie commune est insupportable, il n’y aucune raison pour t’infliger une vie (ça peut être long) aux côtés de quelqu’un que tu n’aimes pas /plus. 

Si elle est dans le même état d’esprit, vous réussirez à gérer la situation de manière intelligente pour faire votre métier de parents. Pour votre bien à tous les deux, et celui de l’enfant à venir. 

#AlloSosso : la rupture.

Chère Sosso, 

En couple depuis plus de 6 mois, ma chérie a décidé d’arrêter car « elle déprime et ne veut pas m’imposer ça. Vais-je la récupérer ?

Chaton

Mon cher Chaton, 

L’optimiste en moi voit une preuve d’amour dans le fait que ta chérie ne veuille pas que tu subisses son moral en berne. 

Comme vous en êtes au début de votre relation, celle où tout est beau, elle se refuse à entacher le conte de fées par sa tristesse/mauvaise humeur et par son nez qui coule, ses yeux rouges et ses cheveux froissés.

 Elle souhaite sans doute que tu conserves une meilleure image d’elle. Celle du début où on se fait mal aux zygomatiques à force de rire aux blagues de l’autre. 

Donc, soit ce n’est que cela et tu vas sans doute pouvoir la reconquérir en la rassurant. 

Lui dire que tu l’aimes, que tu seras toujours là pour elle, qu’ensemble vous êtes une équipe : telle est ta mission. Yes you can !

Laisse-lui un peu d’espace tout en restant présent (oui c’est compliqué, je sais, comme en cuisine, il faut savoir doser)

Elle te quitte de peur d’être quittée pour ne plus être la créature drôle, lumineuse et toujours de bonne humeur que tu as connue. C’est classique mais ça n’empêche pas d’avoir mal, n’est-ce pas ?

Ou alors, et c’est à toi de le découvrir en la faisant parler, elle te quitte parce qu’elle ne t’aime pas assez pour vivre avec toi dans la joie et la tristesse, dans la santé ou la maladie, dans …bref, tu as compris. 

Et comme les femmes aussi peuvent être lâches, qu’elle n’ose pas te faire (trop) de mal, elle fuit. 

Le plus important ici c’est toi. 

Tu veux en avoir le cœur net et donner une chance à votre histoire? Enfourche ton cheval blanc et ta cape de SuperLover ! Pars à la conquête de ta belle. 

Sinon, tourne la page sans regret, l’herbe sera plus verte ailleurs, ou sur Tinder. 

Coeur avec les doigts

Sosso

#AlloSosso : les sites de rencontres 

La nouvelle rubrique du site commence avec une question très intéressante de Jules*, au sujet des sites et applis de rencontres. 

« Je voudrais savoir comment rendre mon profil de recherche de meufs le plus attractif possible. Merci de tes bons conseils. Bisous. »

Cher Jules, 

Je constate en lisant ton message que tu à mis « meufs » au pluriel. Serait-ce que tu recherches plutôt la quantité ? 

Cependant, je suppute un besoin sous-jacent d’amour et de reconnaissance. Et pas forcément dans cet ordre, dis-moi si je me trompe.

En 2016, tout le monde ou presque a testé au moins une fois un site de rencontres pour trouver sa moitié ou sa demi-journée. C’est selon. 

Ce qui signifie que l’offre est plus qu’abondante ! Comme pour une candidature pour un emploi, il faut donc se démarquer afin de sortir du lot. 

Sauf si tu as le physique de David Beckam ou de Zizou. 

Mais dans ce cas, surtout si tu es Zizou, appelle-moi. (Pardon chéri) 

La PP (photo de profil)

Tu l’auras compris, dans ce jeu virtuel du chat et de la souris, la photo de profil est essentielle.  C’est ta tête de gondole et tu dois être au summum de ta bogossité pour attirer le prospect (ou la prospecte). 

Alors, sauf si tu as le râtelier des Visiteurs, souris ! Mais attention, un vrai sourire avec de la chaleur qui va jusqu’aux yeux, sinon ça fait psychopathe, ou mec qui a envie de faire caca. 

Il faut donner envie d’avoir envie, la joie attire la joie et l’envie de faire des bisous. 

 » Joy is the essence of success. »(Confucius ou Yogi tea, je ne sais plus ) 

C’est un fait établi, on est attiré par les gens heureux, on a l’impression que c’est contagieux. 

 Tu ne dois donc pas avoir l’air d’un dépressif affamé en manque de femme comme s’il avait participé à Koh Lanta 3 saisons de suite. 

Et si tu n’as pas d’ami(e) qui puisse te tirer le portrait, utilise le retardateur de l’appareil photo sur ton téléphone. Ton selfie semblera plus naturel et tu pourras recadrer pour faire genre « photo prise par l’un de mes nombreux amis ».

Autrement, le selfie avec les bras tendus, le sourire crispé parce que tu es seul au monde, ça  se traduit par :  » Viens me chercher steuplé, je suis au bout du rouleau. » 

Et ça c’est next ! 

Cadre au plus près (pas trop non plus, ce n’est pas une coloscopie) pour éviter qu’elle ne voit ta salle de bain mal rangée ou le premier volume de  « 50 nuances de gris » au pied de ton lit. 

Le pseudo

Par pitié, choisis un pseudo qui va conserver ta dignité intacte. Laisse de côté les idées farfelues de ton neveu de 14 ans. 

Pas de totodu88 (ringard), ni  de depressifenmaldamour (au secours!) et encore moins de rocco34cm (ridicule) ! 

Fais simple, ton prénom devrait faire l’affaire (Julescherchelamour). Tu peux aussi choisir le nom d’un personnage de ton film ou de ta série préféré (e), ça peut lancer un sujet de conversation. 

Mais évite de t’appeler Khal Drogo si tu pèses 50 kilos tout habillé. Ou Michael Jordan si tu ne sais pas sauter. 

Le maître-mot est Ia cohérence. 

Le descriptif 

Là, tout dépend de ce que tu recherches, mais essaie de coller le plus possible à la réalité. 

Il est tentant d’enjoliver un peu l’emballage du paquet cadeau : rajouter quelques centimètres, supprimer quelques années, se qualifier de globe-trotter alors que tu es allé une fois à Barcelone (avec Erasmus), se vanter d’aimer la philo (et citer Zadig et Voltaire)… 

Sur la toile, on se fantasme upgradé, mais ta légende ne tiendra pas plus de 5 secondes IRL.

Si c’est la femme de ta vie que tu recherches, il va bien falloir se mettre à nu à un moment (à nu, pas tout nu). Sois clair sur ce que tu souhaites : une vie ou une nuit. Quelle que soit la formule choisie, il y aura quelqu’un au bout du clavier avec les mêmes envies. 

Assume tes goûts, et n’hésite pas à te dévoiler un peu. Ce que tu considères comme l’un de tes défauts sera peut-être le détail qui la/les fera craquer. 

Je te souhaite de trouver ce que tu recherches. 

Coeur avec les doigts. 

Sosso

*tous les prénoms sont modifiés pour respecter l’anonymat et la dignité des internautes . 

Allo Sosso ? 

Cela fait déjà presque 5 ans que ce blog existe et vous êtes nombreux à me suivre. Et pour cela je vous dis un grand MERCI.

Ce blog m’a fait beaucoup de bien en me permettant de m’exprimer librement ! Et j’ai beaucoup ri aussi.

Comme vous l’avez constaté, je publie moins souvent. Depuis quelques mois je me posais la question de l’évolution de ce blog. 

Et au fil de certaines discussions, j’ai décidé de faire évoluer le concept du #sossoblog en une sorte de courrier du coeur virtuel. 

On a tous et toutes des questions que l’on se pose, que l’on soit célibataire ou en couple. 

Et parfois, il n’est pas évident de s’ouvrir à ses proches, par pudeur, par peur du jugement, parce que pas envie. 

N’est-ce pas ?

Alors, dites-moi tout ! Posez-moi vos questions, ouvrez-moi votre coeur et j’y répondrai, je serai votre coach d’amour, toutes les femmes de ta vie ! (Bon, je m’égare) 

Pour me contacter c’est simple : interpellez-moi avec le hashtag #AlloSosso sur Twitter, envoyez un  MP sur la page Facebook Sossofreh ou un mail sossofresh@gmail.com. 

Chaque semaine je publierai la/les réponse(S) en respectant bien évidemment l’anonymat de chacun. 

Peace & Love 

Pourquoi Léa ?

Je suis sûre, je VEUX croire que cela partait d’une bonne intention. 

Oui Léa, je suis persuadée que tu conserves un excellent souvenir de ton séjour à Goree. 

Tu as visité l’île d’où partaient les hommes et les femmes capturés pour être réduits en esclavage. Et tu as senti le poids de l’Histoire sur tes petites épaules. 

Du coup, tu as senti l’âme de Mère Teresa faire vibrer tous tes chakras et ça a réveillé le Johnny Clegg qui sommeillait en toi. 

Entre deux shootings, tu as fait des selfies avec les petits enfants si mignons à moitié nus qui courraient derrière toi en criant ton nom. (En vrai ces petits coquins se moquaient de ton boubou, le même que celui de leurs grands-mères ). 

Tu étais à ça d’en adopter deux ou trois. Mais leurs parents n’étaient pas hyper chauds. 

Tu as acheté des bin-bins colorés pour décorer ta taille, une cinquantaine de bracelets ornés de coquillage (les mêmes que chez Colette, mais 25 fois moins chers) et bu de l’eau de coco sur la plage. 

En gros, tu as soutenu les petits commerçants en consommant local. 

Et comme tu as un petit côté « roots » chopé à l’école de la vie, tu as demandé à Binta, ta nouvelle meilleure amie, de te tresser la tête.  

Ça t’a fait un look mi-Rihanna, mi-Florence Foresti de retour du Club Med. Bizarrement, ça va beaucoup mieux à Binta. 

La maman de ta nouvelle BFF  a préparé un tieb qui avait l’air délicieux mais tu ne pouvais pas y goûter, Léa, tu es vegan. Tu as quand même mâchonné un morceau d’igname, le respect de l’hospitalité avant tout. 

Avant de reprendre l’avion, un pagne noué autour des hanches, parce que c’est tellement « cosy », « authentique » et « t’as vu les couleurs? ». 

Une fois chez toi, tu as rangé tes 50 paires de Louboutin parce que tu préfères dorénavant marcher les pieds nus ou avec les babouches achetées à Djerba la douce. 

Tu as brûlé un peu d’encens acheté à un vendeur à la sauvette de Dakar, mais tu as fait une crise d’asthme. 

Nostalgique de l’Afrique, tu as décidé d’aller à Chateau-Rouge. La Gare du Nord était plus proche de chez toi, mais faut pas pousser. En plus, c’est mal fréquenté, il parait qu’on y croise Nadine M. 

Tu as fait le plein de banane plantain, mais sérieux Léa, t’as pensé à ton régime ? 

Et puis, tu ne cuisines pas, t’as oublié ? 

Du coup, tu as échangé tes 5 kilos d’alokos contre un bol de thiakri. 

Et depuis tu es clouée au lit avec la tourista. A Paris. 

Pas de bol, Léa.